Accueil > En bref > une gestion différenciée du (...)

une gestion différenciée du cimetière

Contenu de la page : une gestion différenciée du cimetière

Face aux nouvelles réglementations et aux impératifs d’abandon progressif des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces publics, le service Espace Vert est confronté aux exigences de "propreté" de la population. L’objectif "zéro phyto" nécessite une communication large qui permettra de comprendre les enjeux.

Les jardiniers ont abandonné l’usage des pesticides dans le cadre de la “gestion différenciée des espaces verts”, mais ils sont toujours présents sur le site mettant en œuvre des méthodes d’entretien naturelles pour préserver la santé des usagers, protéger les ressources en eau et favoriser la biodiversité :

Le traitement des mauvaises herbes se fait désormais sans utiliser de produits phyto-sanitaires. Le désherbage mécanique ou manuel remplace le désherbage chimique.

Des méthodes naturelles

• utilisation de méthodes alternatives de désherbage (binette, désherbage mécanique ou thermique)
• engazonnement et/ou plantation des lieux actuellement gravillonnés ou sablés
• développement d’une flore locale dans les allées

Un regard différent :

Par ces nouvelles pratiques, le cimetière va se modifier visuellement. La végétation y sera plus présente, plus adaptée à son environnement, dans le respect des défunts, des familles et des usagers de ces lieux.

Les allées ainsi que le tour des pierres tombales sont traités mécaniquement au bruleur thermique ou à la binette. Dans certaines allées on laisse repousser l’herbe afin d’obtenir des allées engazonnées et tondues.

Les endroits délaissés ou concessions vides sont plantés de vivaces, ce qui permettra de végétaliser le cimetière, de le refleurir , et de diminuer l’entretien de ces espaces.

Certaines pelouses seront laissées en prairie et seront fauchées deux fois par an, permettant de retrouver une nouvelle biodiversité.

Portfolio

Téléchargements

juillet 2016 PDF - 264.6 ko
Télécharger
juillet 2016 PDF - 219 ko
Télécharger